Tourisme à vélo : ça roule!

Itinérance, balade à la journée, course ou visite atypique…. Le vélo est l’une des filières touristiques les plus florissantes du marché français.
Un dossier à lire dans BCTG.

Qu’il s’agisse de vacances le long des nombreuses voies cyclables qui sillonnent la France, d’une course pendant ses congés ou de sorties pour découvrir une ville et ses environs, le vélo est dans l’air du temps. Il allie activité sportive, bien-être et découverte d’un patrimoine, à son rythme.

Il est même devenu l’une des filières les plus dynamiques du marché touristique français. En 2016, il a généré 9 millions de séjours, 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires et près de 16 000 d’emplois,
A cela plusieurs raisons: les 15 000 km de véloroutes et autres voies cyclables françaises sont bien entretenues, la variété du territoire s’y prête, et l’aura du Tour de France joue fortement.

Quoi de plus agréable que de découvrir Toulouse en deux roues? @ ChP

Les cyclotouristes dépensent plus que les autres visiteurs, soit 75 € en moyenne par jour, et les chiffres peuvent s’envoler dans le cas de prestations haut de gamme, pour emprunter les mêmes cols que les coureurs du Tour par exemple.
L’objectif des collectivités territoriales est donc d’atteindre 22 780 km de voies cyclables en 2030. Depuis deux ans, 9,5 millions € ont été investis et, selon Atout France, le nombre d’itinéraires a doublé en six ans.

Mais il y a des choses à améliorer : renforcer les services comme les lieux de location, réparation, les bornes d’alimentation électrique, les points d’eau…

Un dossier à retrouver dans l’édition de juillet et août 2019 de Bus et Car Tourisme de groupe, avec des illustrations de véloroutes en France et des ITW de prestataires.

La Une de Bus et Car tourisme de groupe juillet- août 2019

Lire un extrait du dossier paru en juillet-août 2019 dans Bus et Car Tourisme de groupe.

  • Retour en images sur l’ascension du Tourmalet 2019, dans les Pyrénées

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Follow Us

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    charline poullain Écrit par :