Sous le chapiteau du Lido

Les enseignements du Lido, le centre des arts du cirque de Toulouse, sont reconnus. Professionnels et amateurs viennent de loin pour s’y former. Et apprendre à trouver leur point d’équilibre, leur vérité.

Voici à quoi peut ressembler un cours au Lido

« Qu’est-ce qui fait que l’on se souvient d’un artiste ? C’est ce qu’il nous communique, ce qu’il a dans le ventre », estime Francis Rougemont, directeur du Lido, où viennent se former des professionnels et amateurs.

Le cursus, prévu sur trois ans, accueille une quarantaine d’élèves. Mais pour les 15 places de première année, 300 demandes affluent du monde entier.

Immersion sous le chapiteau du Lido, le centre des arts du cirque de Toulouse, où répètent les équilibristes, jongleurs, danseurs… Un article à lire dans le Journal toulousain

 

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Follow Us

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    charline poullain Écrit par :