Pyrénées: le GR®10 au féminin

En route pour un GR®10 au féminin. Pour mettre en lumière celles qui animent ce tracé mythique : les guides, gardiennes de gîtes et de refuges, bergères, professionnelles du tourisme et randonneuses. Un reportage pour le magazine Balades.

Morceaux choisis dans les Pyrénées Atlantiques, à travers le Pays Basque et le Béarn.

Francine, accompagnatrice en montagne, devant le Pic du Midi d’Ossau @ Charline Poullain

La grande traversée

Le GR10 traverse les Pyrénées de part en part. De la plage d’Hendaye à celle de Banyuls-sur-Mer. Soit 1100 km, dont 277 dans les Pyrénées Atlantiques, via le vert Pays Basque, royaume des légendes qui se meuvent dans le brouillard, et la terre béarnaise où les sommets se mirent dans les lacs d’altitude.

Au féminin

A chaque étape, des anges gardiennes animent ce tracé mythique et veillent sur les adeptes de la rando : dans les offices de tourisme, les gîtes et les refuges, sur les chemins…

Il faut écouter Laetitia raconter sa destinée. Elle, la petite-fille du berger, a toujours connu la montagne. Elle a su très tôt qu’elle voulait être la gardienne du refuge d’Ayous dans l’Ossau. Là où sa famille trouvait refuge, justement, par gros temps. Pari gagné.

Magie des estives @ ChP

Il faut suivre Régine sur les chemins. Elle randonne depuis son plus jeune âge, bâton sur le côté. C’est essentiel à son équilibre. Phénomène intéressant, dans la montagne, tout le monde s’adresse à elle ! Peut-être sentent-ils que la directrice de l’office de tourisme du Haut Béarn aura réponse à leurs questions.

Il faut écouter les randonneuses parler de ce ressourcement salvateur qu’elles trouvent dans la rando itinérante. Leur façon de larguer les amarres.

Ressourcement

Pour un grand bol de bonne humeur, rien de tel qu’une rando-aquarelle aux côtés de Francine. Face au Pic du Midi d’Ossau, elle vous proposera sans doute de vous asseoir et sortira des planches à dessin de son sac à dos.

Rando aquarelle @ ChP

Avec un peu de chance, vous tomberez sur Sarah la bergère, qui malgré ses mille tâches quotidiennes, prend le temps de raconter la vie en estive.

Enfin, il n’est pas exclu de croiser Audrey, du comité départemental de la randonnée pédestre, en train de repérer les chemins. A moins qu’elle ne marche avec sa fille, lui offrant sa première rando avec nuit en refuge.

Une histoire de femmes et de grands chemins.

En images et vidéo

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Follow Us

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    charline poullain Écrit par :