La navette autonome d’EasyMile

La navette sans chauffeur produite par la start-up toulousaine EasyMile roule sur de petites distances aux quatre coins du monde: aux États-Unis, à Paris, en Haute-Garonne, en Allemagne, à Singapour…

Les véhicules autonomes ne sont pas autorisés à rouler sur la roule, mais une volonté ministérielle promet de leur faire la part belle. La start-up est en pleine expansion.

Le principe étant que ce minibus autonome complète les réseaux de transports en commun en effectuant le premier et le dernier kilomètre.

Côté technologie, la navette a un laser de localisation qui scanne l’environnement et le compare à la carte pré-enregistrée dans le logiciel, un GPS d’une précision de 3 cm et des capteurs qui calculent la vitesse de rotation des roues.

Lire l’intégralité de l’article sur EasyMile paru dans Bus et Car Connexion

Reportage sur EasyMile pour Bus et Car Connexion, mars 2018

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Follow Us

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    charline poullain Écrit par :