A l’assaut du Canigo

Pour un sommet mythique, il faut une ascension qui ne l’est pas moins: ce sera donc le Canigou par la cheminée. Et ses alentours bien sûr, car les Pyrénées orientales regorgent de trésors, à commencer par les gorges de la Carança.

Balades 148 mars-avril 2019
Extrait du reportage Balades mars-avril 2019

On ne part pas comme ça, bille en tête, à l’assaut du Canigo (dans sa version catalane ou Canigou en français), il convient de l’appréhender, de le regarder de loin et de profiter des vallées aux alentours, comme celles du Tech et de la Tet. Pour y découvrir des trésors, tels les ponts de singe et les chemins en balcons des gorges de la Carança. Une superbe rando modulable à souhait, de quelques heures à 2 jours en poursuivant jusqu’au refuge.

Sans oublier quelques visites comme les Orgues de sable d’Ille-sur-Tet, les gorges de la Fou ou encore Villefranche-de-Conflent, cité fortifiée et point de départ du train jaune.

Et enfin, c’est le grand jour. Il est temps de se confronter à sa majesté le Canigo. En partant du refuge des Cortalets, le littoral va se dessiner depuis les hauteurs.
Dans ce chemin pierreux, pourquoi ne pas s’octroyer une pause aquarelle face au massif des Albères, avec un guide-artiste?
Puis vient le moment de l’ascension par la cheminée. Impressionnante à vue d’œil… Alors les Catalans rassurent: “Il faut y aller poc à poc”. De fait, petit à petit, collés à la paroi, le sommet se gagne. Symbole fort de la Catalogne, où flottent des drapeaux jaunes et rouges.

Dans la cheminée @ ChP

View this post on Instagram

Gooood morning #sunrise #canigou #refuge des cortalets

A post shared by Charline Poullain (@charlinepoullain) on

Autres aventures en terres catalanes:
de la Côte Vermeille à la Costa Brava, rando littorale itinérante

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Follow Us

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    charline poullain Écrit par :